Une revue de presse un peu spéciale, puisqu’elle a été compilée depuis novembre dernier et que je l’ai passée à la trappe par manque de temps. Même si j’adore la faire, c’est pas très très grave apparemment : mes stats de l’année 2019 montrent que tu t’intéresses beaucoup plus à mon test de savon :/

La revue de presse risque donc désormais de devenir périodique.

Mais j’essaierai de la soigner toujours autant.

Au programme : une spéciale EICMA, le salon de la moto de Milan, et Hollywood.

Des road-trips !

On commence tout tranquille avec quelques road-trips. Deux ans d’aventure au Canada pour Arthur et Marina (en van), 32 000 km du Nord au Sud de l’Amérique pour deux potes en moto (qui en ont tiré une Guide Bleu Hachette), et aussi, ces potes qui sont partis en road trip pour recréer les fonds d’écran Apple.

Oh, et à la rubrique fait divers (d’hiver) de road-trip avec du Tinder dedans, je te laisse lire ça parce que moi, je sais pas quoi en faire.

Ah, et sinon, ça faisait longtemps, je t’ai trouvé une aventure autour du monde en famille et en voilier.

C’est en écrivant n’importe quoi qu’on met les gens de mauvaise humeur

Quand 20 minutes s’attaque à la question du road trip écolo, on peut hausser un sourcil suspicieux. La caution écolo de leur papier, c’est un pauvre témoignage d’une nana partie vadrouiller en voiture hybride. Né, j’imagine, d’un communiqué de presse de Roadness Magazine qui voulait se faire un peu de promo à pas cher. Mission réussie, mais le papier ne t’apprends rien, ni fait ni à faire.

Dans le même genre, je fulmine de voir le type de bêtises que peut écrire le Lonely Planet dans un moment d’égarement : où voyager selon son signe astrologique ? Affligeant. Je préfère quand la rédaction s’attaque au tuto comment voyager quand on est enceinte

En vrac

Parce que dans un mois et demi maintenant, c’est le printemps : voilà deux nouveaux pass pour découvrir la France et visiter le patrimoine en illimité.

Cinq touristes (dont un français) entrent au hall of fame des gros débiles en voyage.

Article intéressant du Courrier international : ce que j’ai appris sur l’amitié en voyageant en solo.

Le village autrichien de Hallstatt supplie les touristes de ne plus venir.

Ici, on t’explique les grandes lignes du Permis Vacances Travail, des fois que ton môme bachelier avec 10,5 de moyenne (oui, il l’a eu in extremis, même toi tu y croyais pas) ne sache pas encore quoi faire de sa vie.

French Riviera Motorcycle Film Festival, 3e édition, février 2020

Le Festival du Film Moto de Nice (où j’avais passé un très bon moment en 2019) offre sa troisième tournée en février 2020. Et ça sent encore une fois très bon, voire un peu plus funky que l’année précédente, où certains docus très pointus m’avaient un peu mis la barre au front au cours de ma journée marathon.

Des 6 long-métrages sélectionnés en compét, j’attends le plus grand bien de A Thousand Miles Behind, l’histoire d’un veuf qui part faire son deuil en roadtrip moto en Californie (la galette est déjà auréolée d’un bon bouche à oreille en festivals). Bon, allez, confidence : je me suis démerdé pour voir le film, et j’ai adoré. L’histoire est belle et l’acteur principal extra. Le réalisateur sera là pour en parler !

Et puis Blenio, Utah l’odyssée d’un boucher Suisse qui part se tester à la fameuse concentration moto de Bonneville Salt Flats, ou encore Récits d’un Voyageur Heureux, les aventures de Baptiste Régnier alias “L’aventurier viking” sur les réseaux sociaux, qui voyage le cœur à fleur de peau.

Parmi les 9 courts sélectionnés, je serai curieux de voir un film d’animation chilien (La fille en robe rouge et chapeau jaune), un mini docu sur une conductrice de moto-taxi en Ouganda, au titre intriguant (I Hate Ladies) et Ordu-Texas, récit à la première personne d’un Turc qui entre les années 50 et 70, a avalé des dizaines et dizaines de milliers de kilomètres en Europe et Amérique du nord… en scooter 250 cc.

Le prix du billet pour le Festival du Film Moto de Nice à la journée est quasiment donné, et il y a de quoi voir du matin jusqu’au soir. On se retrouve donc à Nice du 21 au 23 février 2020.

Un jour, je roulerai peut-être en Harley

Chaque année en novembre, les motards ont les yeux rivés sur l’EICMA, le salon moto de Milan, où les constructeurs annoncent une avalanche de nouveautés. En résumé : plein de trucs à deux roues qui font vroum vroum, dont certains comme l’Augusta Brutale 1000 RR qui te feront perdre ton permis (et ton livret A) en moins de temps qu’il n’en faut pour vider un plein d’essence.

Comme je suis un noob (= débutant imbécile) en la matière, je vais t’épargner mes observations pas très affûtées. Sauf peut-être pour souligner le superbe virage entrepris par Harley-Davidson.

Connu pour ses customs et cruisers de vrais faux méchants CSP+, le vénérable constructeur se lance dans les roadsters et les trails. Les deux modèles présentés vont carrément à l’ouest de la mangaïsation générale, et j’adore. Dans les films, dans les paysages, dans les motos, j’aime les beautés asymétriques et déglinguées. Je te l’ai déjà dit, ou pas ? Je rêve d’une édition spéciale de Street Triple où elle aurait un œil plus grand que l’autre, comme feu la BMW F 800 R avant son relooking de 2015 à la truelle.

J’ai avalé ma pilule bleue de travers

Bref, les salons motos, le concours de chevaux, la mécanique : je m’intéresse pas trop à ce genre de trucs, sauf quand il s’agit de Keanu Reeves. Peut-être pas l’acteur le plus doué de sa génération, mais très certainement le plus cool. Le type a filé la majeure partie des mégas millions engrangés sur les Matrix à ses cascadeurs (on parle de dizaines de millions). Il est largement décrit comme un authentique gentil. Et – je touche du bois – pour le moment on a pas eu de récit #metoo bien crado à son encontre.

Surtout, parmi le top 10 des stars fans de moto, lui, il en fait. Je veux dire, il en fabrique. Quand j’ai vu les photos des nouveaux modèles de sa boîte, Arch Motorcycle, mon cœur a fait boum : ils sont vraiment, vraiment magnifiques dans leurs genres. Et puis j’ai scrollé jusqu’en bas de l’article, et j’ai vu les prix.

#coeurbrisé.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *