Chaque fin de mois, une sélection des meilleures infos et des meilleurs articles de voyage (et moto), pris à droite et à gauche, en débordant parfois un peu du voyage. En plus, je fais presque court, pour une fois. Que demande le peuple ?

Slainthe !

Slainthe (slancheu) ça veut dire santé en Écossais – ou gaélique. J’ai la flemme de vérifier. Sur For Georges, j’ai trouvé la présentation du road-trip écossais de deux petits jeunes fans de whisky et de voitures de collection.

Pour moi, c’est un grand oui.

Le futur c’est maintenant

J’en parlais un peu dans ma vision du voyage en 2050 : le voyage par procuration et le recours aux hologrammes. Un certain homme politique a défriché le terrain pendant la présidentielle 2017. La compagnie d’aviation KLM lui emboîte le pas avec une idée aussi géniale que géniale : faire se rencontrer par écran interposés, dans un aéroport, ceux qui partent et ceux qui reviennent, pour un retour d’expérience.

Tout simplement génial. Comment ça, ça fait trois fois que je le répète ?  

Mais l’avion, c’est le mal.

Libé publie une tribune nous exhortant à laisser l’avion au garage, pour le bien de la planète. Les Néerlandais proposent de taxer les rejets de CO2 des avions. Le Monde, dans un article réservé aux abonnés, brode sur ces bobo-écolos schizophrènes qui vont au boulot en trottinette et se plient au zéro déchets… mais crament toutes leurs économies carbones de l’année dans le vol pour leurs vacances à Bali.

La suite logique ? La décroissance et l’éloge de la lenteur, par l’exemple de Juan, 28 ans, qui récemment “a gagné le Maroc en ferry (48 heures), la Catalogne en train de nuit, covoiturage et bus (17 heures).”

L’article invite en conclusion à 1) éviter les vols intérieurs et intra-européens 2) bien choisir les vols internationaux (“privilégier les vols sans ­escale, la consommation de kérosène étant accentuée lors des décollages et atterrissages”) 3) prendre les transports en commun pour rejoindre l’aéroport et 4) compenser ses émissions carbone.

Vive le vent d’hiver

Quand ils partent pas en hivernales, que font les motards l’hiver ? La réponse est chez France Stunt.

vanlife instagram revue de presse voyage
Capture d’écran Instagram.

#vanlife

Retaper un van pour vivre d’amour, d’Instagram et d’eau fraîche dans 7m2 et 4 roues. Le sujet laisse aussi rêveur que jaloux. Sauf que parfois, surprise, ça se passe mal au pays des vanlifeurs.

Les voyages de Maxylou raconte ici une vilaine entourloupe en Nouvelle Zélande, sur fond de vente d’occaze et de contrôles techniques truqués. Pas glop du tout.

Casque d’or

Quand un maire et des motards travaillent ensemble pour améliorer la sécurité des motards, ça donne ça : un Casque d’Or pour l’édile de Saint-Claude, Jura, récompensé pour avoir pris en compte les motards dans son aménagement urbain, comme l’écrit Moto Magazine.

Du voyage dans tes oreilles

Chez Libé, encore, une jolie découverte de podcasts récits de voyage avec Les Others.

RIP le cabillaud

Quels produits de la mer peut-on manger en voyage sans nuire à la planète ? Réponse chez Géo – qui, mais je le répéterai probablement encore – fait un travail éditorial excellent sur son web.

Fake news partout, air-bag nulle part ?

Histoire d’un buzz à deux euros six centimes : une vidéo vantant la possibilité d’un airbag “cocon” offrant une protection du feu de Dieu pour les motards fait le tour des internets. Sans contexte, bien sûr. Heureusement, la rédac de Motoservices veille au grain.

Moi je voyage mieux que toi, nananère

Il y a voyageur et voyageur. Consommation et découverte. Jouissance et conscience. Dans ce débat central sur le voyage – j’ai déjà abordé la question ici – Slate.fr en rajoute une couche en questionnant “C’est quoi un vrai tour du monde ?

Quelques jours plus tard, 20minutes.fr pose la question qui fâche : le tour du monde est-il devenu une expérience banale ?

Fausse bonne idée

Entre le vélo et la moto, tu arrives pas à choisir ? Chez Motomag, on a découvert l’accessoire ultime pour concilier tes deux passions.

Ou pas.

Mais vraiment pas.

Enfin,

Il y a un p’tit gars qui fait un chouette boulot pour détricoter la presse moto, et connait pas vraiment la langue de bois. Si tu as 8 minutes à lui accorder, il te parlera de l’uniformisation des tests moto verrouillés par le marketing… et d’un magazine qui se sent obligé de caser des meufs à moitié à poils pour parler d’airbag moto.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *