Je suis Jeremy, et j’ai la trentaine bien tassée.

Pour me joindre : jeremy ( at ) roadtrippeur (point) com

Pour lire les conditions d’utilisation du site et la politique d’utilisation des données personnelles, c’est ici.

Je travaille dans la communication. J’aime la moto et le whisky (pas en même temps). Je joue encore trop aux jeux vidéo, je suis amoureux de Gillian Anderson depuis la première saison d’X-Files et je me suis jamais remis de la fin de Breaking Bad. J’ai un chat, aussi, c’est le chat le plus pot de colle et adorable du monde. Il s’appelle Pocket Rocket, comme le nom de la paire d’As au poker. Je te raconterai peut-être un de ces 4 comment je suis allé jouer au poker à Las Vegas pendant une dizaine de jours (et où je suis revenu avec plus d’argent qu’au départ).

Et quand je peux, je voyage.

Je voyage en solo avec ma Street Triple R.

Je voyage en duo et en voiture de location avec ma douce.

Sur le blog, il y a les deux : mes périples en deux roues et mes visites plus traditionnelles avec ma moitié. Tu passes sans transition de récits de road-trips endiablés à des visites de villes et musées en mode posey.

Mais pas que. J’ai un petit passif en journalisme, et dans ma jeunesse j’ai failli faire prof. J’aime explorer des sujets, aller à la rencontre des autres, interviewer des gens, partager, enseigner.

On est là pour s’amuser et apprendre ensemble, sans chichis, sans avalanche de liens sponsorisés ni photos impossibles à faire dans la vraie vie.

RoadTrippeur a été créé en réaction à de trop nombreux blogs voyages qui abusent du filtre Instagram et des placements de produits.

J’espère creuser une veine plus authentique, qui laisse la place à ton propre émerveillement.

Tu trouveras chaque fois que possible, des idées de choses à faire sur place, accompagnées des plans bonne bouffe ou logement.

Mais je ne mets pas de photos de certains endroits pourtant très instagrammables. Déjà, ça me donne une excuse pour mes pauvres talents photographiques. Ensuite, je préfère te laisser l’imaginer, fantasmer le plaisir que tu goûteras après 5 heures de rando à Yakushima par exemple, pour admirer la vue au sommet de l’île. Le voyage, ça se mérite (un peu) !

J’insiste sur les galères, les à-côtés, l’anecdotique. Je ne suis pas voyageur professionnel et j’apprends de chaque voyage – avec toi ?

Partenariats

C’est encore jamais arrivé, à l’heure où j’écris. Mais qui sait ?

Suis-moi sur Facebook !

Roadtrippeur sur Facebook

Brienne ?

Brienne c’est ma Street Triple R de 2014, comme Brienne dans la fameuse série avec des épées, des nanas à poil, des gens qui veulent être rois et reines, et des dragons… j’ai le titre sur le bout de la langue, flûte !

airbag moto in&motion gilet street triple inandmotion inemotion