Certains choisissent leurs destinations en fonction de leur désirabilité sur Instagram. Moi, je fais en fonction des titres de billets de blog potentiels. “J’ai mangé du gruyère à Gruyères”, ça m’a fait rire pendant un bon moment.

Le temps d’un week-end, je t’emmène dans un village surprenant, entre fondues fromage-chantilly, château du XIIIe, expo d’objets tibétains, et antre du papa d’Alien, le film.

Un billet garanti 100% sans blagues sur l’évasion fiscale.

A la base, je voulais emmener ma moitié déguster du lait frais – chose qu’en 4 décennies, elle a jamais eu l’heur de tester. C’eut été trop simple de le faire à une où deux heures de route de chez moi, en Provence. Un coup de Google Maps et de téléphone à l’office du tourisme de Gruyères, Suisse, et je réservais deux nuitées dans un gîte. Au pied d’un village qui avait tout d’une boule à neige pour cars de touristes asiatiques, mais allait me réserver quelques surprises.

Gruyères, c’est 2200 habitants.

Village de Gruyères
En plein milieu du vieux village de Gruyères, un jour sans soleil mais aussi sans trop de monde. Gare à la haute saison !

La commune est nichée au milieu de verts pâturages à 1h30 de boîte à roues de Genève en gros, dans le canton de Fribourg. T’es à la montagne, avec des chalets proprets, des vaches, des vues sur des cimes enneigées.

Le centre historique (celui dont on parle ici en se référant à Gruyères), autour du château, est tout en vieilles pierres, hôtels restaurants avec panoramas, petits magasins de souvenirs.

On a fait en sorte de bannir néons et devantures de mauvais goût. C’est mignonnet comme une Heidi jeune ado qui met du Lolita Lempika en peignant des aquarelles dans son carnet.

C’est assurément ce qui fait briller les yeux des touristes du monde entier quand ils viennent en Europe.

Mais c’est pas que ça (sinon, j’aurais pas v’nu)

Gruyères a eu la très bonne idée de se blinder de musées. Au village lui-même tu trouveras à visiter :

  • Un château
  • Une chocolaterie artisanale
  • Le musée H.R. Giger, créateur de la créature du film Alien de Ridley Scott, et juste en face, un bar Alien à la déco ad hoc
  • La fondation Alain Bordier – musée du Tibet

A 5 minutes à pieds de la sortie du village :

  • La Maison du Gruyère

A 5 kilomètres :

  • La Maison Cailler, la plus ancienne usine de chocolat suisse encore en activité, propriété d’un certain Nestlé.

De quoi t’occuper deux grosses journées, et parfait quand la météo de cette toute fin d’avril te donne ça :

météo Gruyères Suisse
Le village de Gruyères offre suffisamment de visites couvertes pour t’occuper même en cas de pluie pendant deux jours.

Sinon, un coup d’œil à la brochure touristique de La Gruyère m’apprend que tu trouveras dans un rayon de 30 km2 une somme d’activités pléthorique. Des bains chauds à la dégustation de sushis dans un train, en passant par une meule de randos, des tours en montgolfière, de la trottinette sur herbe et du bob-luge…

Le château de Gruyères : beau comme un château !

La visite commence par un petit film bien troussé sur la légende de la fondation du château, puis continue librement. C’est assez bien conservé et mis en valeur. Moins imposant que le château de Prague, mais beaucoup plus à mon goût que le château de Sissi l’impératrice à Vienne.

Tu y trouveras des chapes de l’équipée de Charles le Téméraire, qui s’est cassé les dents en voulant prendre la région, des tableaux de Corot (que j’ai ratés) et le fauteuil roulant de Bran dans Game of Thrones. Ou à peu près.

Et surtout, par ci par là, des œuvres d’artistes dont le trait de BD surréaliste vaut à lui seul le déplacement.

Entrée 12 CHF par adulte, billets combinés possibles (et donc avec réductions intéressantes) pour le musée HR Giger, la Maison du Gruyère, le musée du Tibet. Compte pas moins de deux heures de visite pour le château.

Le musée HR Giger : Viagra et huile de vidange en intraveineuse

Alien Musée HR Giger Gruyères
Ma tête le matin au réveil.

Tu viens au musée Hans Ruedi Giger attiré par la créature d’Alien (Ridley Scott, 1978, et ses nombreuses suites), pour laquelle l’artiste suisse partagea l’Oscar des effets spéciaux.

Il y en a deux ou trois, dont une tête articulée directement utilisée sur le film, à moins que ce ne soit un autre de la saga (tu verras pourquoi dans la boîte verte ci-dessous). Et une belle salve de croquis pour le Alien 3 de David Fincher.

Ta curiosité satisfaite, tu t’attardes sur quantités de toiles dans les 3 ou 5 étages de la bâtisse. Et découvres l’univers d’un type qui devait forcément être un peu frappadingue. C’est dark, c’est sexuel, c’est mi-homme mi machine, tu peux faire des ponts avec le Japon, le porno-chic, Matrix.

Je dirais que c’est faisable avec des mômes dès 10-12 ans. Une minuscule salle seulement est interdite aux mineurs, ce qui est un poil fumiste quand tout le reste, sans être ouvertement X, risque a minima de devoir t’amener à expliquer à tes jeunes la définition de “phallique”.

12,50 CHF par adulte. Billets combinés possibles (lire plus haut). Compte pas moins d’une heure, malgré deux points noirs. D’abord l’absence totale d’éléments explicatifs sur l’œuvre ou la biographie du bonhomme. A peine si les titres des tableaux sont indiqués. Ensuite, oublie de suite l’idée de repartir avec un Alien porte-clés, tant la boutique de souvenir sert à rien. A moins de pouvoir t’offrir une planche de skate à 500 CHF, une sculpture tête d’Alien à 1850 CHF, ou une boîte à pins à 1600 CHF…

Le bar HR Giger Alien : 4 647 493 022 likes sur Instagram

Bar Alien Gruyères Suisse
Miss. c’est moi, où ton appareil a fait le point sur les voûtes et je suis flou ?

A la sortie du musée, en face (mais vraiment juste en face) HR Giger s’est fait plaisir en signant en 2003 la déco d’un bar en avance sur son époque. Le genre de bars où on vient plus pour s’immortaliser que pour se désaltérer. Les photos sont d’ailleurs réservées aux clients.

Difficile de résister à une Cardinale (bière suisse, 5,90 CHF le verre de 40 cl) ou un shot de Face Hugger dans un tel cadre !

Attention, les places sont chères. En haute saison, gare à la déception, j’imagine qu’il y a une queue monstre.

Queue monstre.

On avait dit “phallique”, c’est ça ?

Le site du bar

Bouffe et restaus à Gruyères : mieux vaut l’avoir solide

Oublie l’idée d’un kebab vite fait ou d’un sandwich au village de Gruyères même, tant tout te poussera à aller au restau. Déjà, j’ai repéré un seul point de bouffe bon marché, un boui-boui de panini accolé à un magasin de souvenirs.

Ensuite, la cuisine des alpages suisses a de sérieux atouts.

  • La fondue royale servie au restaurant Des Remparts. C’est à dire moitié gruyère, moitié vacherin, avec une pointe de chantilly (tu sens à peine le sucre dans le fromage). Les fondues en général sont servies avec des pommes de terre cerise grenaille et du pain. Cornichons et oignons parfois inclus, parfois en supplément. +- 25 CHF / personne
  • Les assiette de charcuterie copieuses et variées à partir de 18 CHF
  • La fondue au vacherin (qui se mange tiède) +- 26 CHF / personne
  • La soupe de chalet +- 16 CHF
  • Les vins du cru : <3 Vully blanc, à partir de 3,90 CHF “ouvert” (= au verre)
  • Les rostis de patates surmontés de gruyère +- 24,50 CHF
  • Les macaroni de chalet, servis dans un seau en bois, avec une sauce fromage qui te fait oublier que tu manges des p… – quoi ? j’ai fait 500 bornes pour manger des pâtes ? +- 20,50 CHF
  • L’un des meilleurs desserts jamais, des meringues accompagnées d’un bol de crème double +- 8,50 CHF
  • Les cafés, servis avec des mini-godets en chocolat remplis de crème double. +- 3.90 CHF (ouh la. Les expressos sont moins cher)

Testés et approuvés : le Café restaurant Des Remparts, l’Auberge de la Halle, le Restaurant de la Fromagerie (Maison du Gruyère). Tu t’en sortiras pour facile 70 – 80 CHF à deux, en incluant parfois un verre de vin par personne, mais pas de bouteille. Note que j’évite TripAdvisor comme la peste, les deux premiers restaus m’ont été conseillés par ma logeuse.

Maison du Gruyère Gruyères
Instantané en pleine fabrication du gruyères (3/4 fois par jour) à la Maison du gruyère de Gruyères, Suisse

La transition est toute faite pour la visite de La Maison du Gruyère !

Soit une fromagerie de démonstration où tu pourras “découvrir tous les secrets de démonstration du gruyère AOP”. On y sort 500 tonnes de gruyère par an sur les 30 000 tonnes produites en Suisse chaque année (chiffre 2014).

C’est Cerise la vache, qui, de sa voix très maternelle et enjouée, anime l’audioguide sur les voies lactées. Cerise est peut-être allée brouter par inadvertance dans un champ de marie-jeanne. Elle connait visiblement pas le concept d’abattoir.

L’expo met le paquet sur les senteurs, avec un bonne dizaine de bornes odorifères qui simulent les arômes du gruyère. Parce que Cerise elle mange pleins de trucs qui sentent bons et passent dans le lait. Génial à faire avec des mômes.

Sois sûr de venir pour l’un des vidages de cuves (des milliers de litres de lait d’un coup) dans les moules à meule. Ça se passe 4 fois par jour. Sans ça, ta visite te laissera un goût d’un peu court.

La Maison du Gruyère. 7 CHF par adulte avec 3 bouts de gruyère dégustation. Audio guide inclus. Billet combiné possible avec d’autres musées à Gruyère. Horaires de fabrication du fromage (vidage de cuve) à la rubrique “pratique” du site officiel. 3/4 d’heure à 1h de visite au max.

Tibet Museum, la fondation Alain Bordier : pour ouvrir ses chakras entre deux osties

Le musée du Tibet – Fondation Alain Bordier, c’est la magnifique rencontre d’une chapelle (chapelle Saint Joseph, construite fin XIXe début XXe) et de la passion d’un homme pour l’art et la religion bouddhiste de l’Himalaya.

Toiles, objets de cultes, livres, et statue(tte)s en pagaille s’offrent à ton regard dans un lieu uber-mimi.

Un détour vivement conseillé, juste à côté du musée HR Giger sur le chemin du château.

Fondation Alain Bordier, musée du Tibet à Gruyères. 10 CHF par adulte. Visite d’une petite heure. Billet combiné possible avec le château. On regrettera juste le manque d’explications claires sur ce qu’on voit, comme pour le musée Giger. La visite se fait avec un classeur photo auquel il faut se reporter à chaque œuvre pour en savoir plus, le tout à la lumière d’une lampe de poche (prêtée sur place).

La fabrique de chocolat Cailler : comme à l’usine

Chocolats Cailler
Bave.

Enfin, t’es pas allé en Suisse si t’as pas croisé la route du chocolat au moins une fois. Il y a une chocolaterie artisanale à Gruyère, mais j’ai passé mon tour pour aller à la Maison Cailler. Non sans un petit débat intérieur : Cailler c’est Nestlé, et Nestlé, c’est un peu un ogre, non ? Oui mais Nestlé, c’est Suisse, aussi.

Voilà pour la partie “à la recherche de l’authenticité”. La Maison Cailler n’a de “Maison” que le nom. C’est une énorme usine tout ce qu’il y a de plus moderne et moche de l’extérieur. J’attribue cependant une belle note artistique à son cadre enchanteur, le mini village de Broc, entouré d’un panorama ravissantisime.

Les visites étant complètes, il me faut patienter un bon moment. Au bar de l’usine, où je me fais ouvrir sur les prix. A la boutique de chocolats, qui va rendre fous tes gosses, et où j’ai dépensé à la sortie un demi-smic.

Le tour commence audioguide à l’oreille par une chouette mise en scène sur l’histoire du chocolat et de la Maison Caillet, en mode Werther’s orginal. Il y a des lumières tamisées, des éclairs, un bateau, et des automates à vélo dans les montagnes Suisses.

C’est le meilleur moment de la visite.

Vient ensuite une grande salle sur le ton “la nature est belle, l’humain est tout aussi joli, viens on se fait des bisous dans les champs de cacao”.

Tu peux sentir, toucher, goûter

les noisettes et les fèves. Tu peux aussi écouter les témoignages des employés de Nestlé de par le monde, qui, triple validés par le service marketing, te racontent le soin apporté à la fabrication de ton chocolat et te disent combien travailler pour Nestlé est le kiff de leur vie.

Et puis tu rentres chez toi, et tu lis ça (Nestlé est bien cité dans l’article). Bon.

L’usine et l’affluence sont trop énormes pour autoriser les visiteurs à entrer dans l’usine même. Le parcours t’emmène donc longer une ligne de production de démonstration, qui derrière une vitre coule / moule / emballe et te sort un mini chocolat que tu peux déguster quasi direct au bout.

La vitesse et la délicatesse avec lesquelles le robot saisit les chocos pour les mettre à l’emballeuse, ont de quoi impressionner.

Jusqu’à la dégustation finale, où tu peux tranquillement te remplir le bidou d’une dizaine de douceurs cacaotées différentes, en gros.

Après, tout un tas d’activités annexes sont proposées, comme “fais ta propre tablette de chocolat” ou “monte une team et viens défier notre escape game chocolat”.

En 3/4 d’heure, c’est plié. 15 CHF par adulte, gratuit pour les moins de 16 ans. Tu trouveras le lien pour réserver la visite sur cette page. Gaffe, en arrivant non invité, il peut il y avoir beaucoup d’attente. Le site de la Maison Caillet.

Dormir à Gruyères

Les AirBnb sont pas légion, les hôtels pas donnés. J’ai fait à l’ancienne, dans un gîte conseillé par l’Office de Tourisme. La Ferme du Bourgoz : 115 CHF la nuit à deux avec petit déj inclus (dont lait et fromage maison) fin avril 2019.

Hébergements de 1 à 5 personnes. La vue donne sur le village, mais aussi sur le parking de voitures à l’entrée du village. Et donc, crécher à la Ferme du Bourgoz t’évitera d’avoir à payer le stationnement (forfait 5 CHF) tout en te mettant à littéralement 5 minutes à pieds du centre historique.

Vignette, change, coût de la vie : surprise (non) : ça douille !

En Suisse, gare au porte-monnaie, il se vide vite.

En arrivant du sud, de Grenoble vers Genève, tu fais ton change sans aucune commission à 100 mètres de la douane, dans une baraque où il est écrit en gros “CHANGE 24h/24”. Tu y prends aussi la fameuse vignette pour autoroutes suisses, à 36 euros 50, valable jusqu’au 31 janvier de l’année suivante. Tu la colles en bas de ton pare-brise à gauche. C’est la seule chose que contrôlent les douaniers.

Lors de mon passage (2019) le parking de Gruyères était payant, 5 CHF, en attendant la construction d’un autre parking sous-terrain.

Profite bien du change gratos, retire une seule fois (sinon il y a un distributeur à l’entrée du village de Gruyères, à côté de l’Office de Tourisme). Je pense pas t’apprendre grand chose en te disant que malgré un cours de l’euro favorable, la Suisse est pas une destination routard-friendly.

Vin et fondue Gruyères
Fonduuuuuuuuues !

Un petit village comme Gruyères en rajoute une couche en profitant évidemment de son extrême choupitude. Les musées sont chers, et à table, on te facture le verre d’eau si tu prends pas une conso payante à côté.

Au niveau des souvenirs, tu vas pouvoir avoir le choix entre plein de services à fondues. Compte 89 CHF pour un truc sympa. Et des couteaux suisses bien sûr (pas à moins de 40 CHF pour un basique). La marque Victorinox fait aussi de l’eau de toilette (!) et de jolis sacs à dos d’étudiant à 70 CHF made in Viet-Nam. Sinon, chocolat (du chocolat en Suisse ? Noooon, vraiment ?), meringues, et, selon ton trajet retour, pot de crème-double !

La sécurité routière, c’est l’affaire de tous

Attention aux radars ! il y en a partout, et en particulier aux alentours de Genève.

Je n’ai bénéficié d’aucun intérêt partenarial avec les marques et lieux cités.

Photos Roadtrippeur et Miss Roadtrippeur au Panasonic GH5, Canon 100D et Galaxy S7 edge. Quelques retouches par ci par là pour rebooster les couleurs afin de compenser la météo pourrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *