Après « gagner au loto », je voudrais : « trouver une idée tellement simple qu’elle en deviendra indispensable et me rendra riche ».

Avant, en voyage, on lavait ses fringues dans le lavabo. Ou dans un sac poubelle. Et puis en 2010, Ash Newland est arrivé, et a créé le Scrubba wash bag, le sac à laver Scrubba (to scrub : frotter).

Et donc Ash Newland est certainement devenu un peu plus riche.

Mais est-ce que sa machine à laver de voyage te rendra la vie plus simple ?

Le génie frôle souvent l’idiotie la plus totale. C’est ma première impression en découvrant le Scrubba wash bag, après mes tests des vêtements mérinos et du savon du docteur Bronner.

Il y a donc un type qui s’est dit qu’il manquait une machine à laver de voyage à la panoplie du baroudeur, et qui l’a inventée. C’est une idée tellement simple que même toi tu aurais pu l’avoir. J’imagine que d’autres l’ont eue avant lui. Il y a un concept, pour ça : la synchronicité.

Le phénomène est connu de tous les rêveurs et créatifs, ascendant cinéphiles. Qui s’est jamais dit « ah, un jour, j’ai une une idée, je me suis dit que ça ferait un bon film, et REGARDE CE QUI SORT MERCREDI PROCHAIN ! L’histoire d’un gars qui peut voler ! Ils m’ont piqué l’idée ! ».

scrubba wash bag sac à laver laver son linge en voyage voyager léger scriba scruba
Alors c’est sûr, la promesse d’encombrement mini du Scrubba wash bag est tenue.

Arrête d’étaler ta confiture, Jeremy,

et viens en au fait. Tu serais incapable de faire court quand bien même ta vie en dépendrait. Tu sais que le temps d’attention sur internet est pas le même que sur le papier ?

– C’est parce que j’ai failli faire prof, ça, tu sais, j’aime bien les exposés…

– On s’en fout, accouche !

scrubba wash bag scuba remplissage machine à laver voyage
Deux t-shirts, deux caleçons, deux paires de chaussettes, et rien de plus pour un fonctionnement optimal.

Bref. Passons tout de suite au mode d’emploi du Scrubba wash bag.

L’invention d’Ash Newland tient dans un sac peu encombrant, étanche, et muni sur une paroi intérieure de petites billes qui reproduisent le feeling d’une planche à laver, ou à peu près. C’est la promesse de pouvoir laver ses fringues n’importe où en voyage, et donc, d’en emporter moins.

Elle est calibrée pour pouvoir laver 2 t-shirts (ou un pull, sweat, ou un jean…), deux calbuts et deux paires de chaussettes à la fois.

Le mode d’emploi est dessiné en pictos sur le sac. Plus simple, y’a pas. On met son linge, et on remplit jusqu’au trait, soit environ 5 litres d’eau pour une (petite) machine. On ajoute un filet de lessive. Et puis on roule la partie supérieure du sac avant de clipser l’attache, afin de garantir son étanchéité.

mode d'emploi Scrubba wash bag machine à laver laver son linge en voyage
5 litres d’eau, plus le linge… tu noteras que le sac est loin d’être rempli. C’est pas le but, bien au contraire.

La partie délicate arrive maintenant :

C’est le moment où il faut purger l’air du Scrubba (étape n°3 sur les pictos : deflate). D’une main, on appuie dessus pour pousser l’air jusqu’à la valve (préalablement ouverte en dévissant le capuchon). De l’autre, on pince autour de la valve pour aider l’air à s’échapper. Enfin, quand on prend pas des photos pour illustrer un tuto sur son blog. Imagine sur la photo ci-dessous ma main gauche sur le sac au milieu.

Le sac Scrubba vert est suffisamment clair pour que tu puisses distinguer l’air de l’eau au travers.

scrubba lave linge voyageMais cette opération va quand même te demander un peu d’entraînement pour pas mettre de l’eau partout.

La première fois, j’ai fait une jolie pataugeoire.

La fois suivante (celle que j’illustre ici) j’en avais moins, mais toujours trop, même en épongeant à plusieurs reprises.

scrubba wxash bag machine à laver eau lessiveAprès examen attentif, j’ai fini par trouver la cause du problème. Ça venait non pas de la valve, comme je le craignais, mais de la fermeture du sac. Sois donc sûr de bien pincer l’ouverture (bord noir contre bord noir) et de l’enrouler au maximum, presque au niveau de la valve, avant de clipser.

Et après ? Hé bien, tu frottes. Pendant 3 minutes. Ou plus.

Le geste est à mi chemin entre rouler et pétrir une pâte sur une planche à pâtisserie. Tu frottes, tu malaxes des deux mains ton tas de linge dans le Scrubba wash bag. Trois minutes, dit le fabriquant. Et un peu plus au feeling, selon l’état de tes chaussettes, notamment.

Je retourne jamais le sac comme sur la photo ci-dessous, pour laver. Là c’est juste pour te monter : l’idée est de faire travailler le linge sur les fameuses petites billes intérieures.

sac à laver machine à laver de voyage scrubbaÇa marche assez bien. Regarde la couleur de l’eau :

scruba scrubba wash bag machine à laver de voyage
Voilà. Au bout de quelques minutes de frottage dans le Scrubba wash bag, on obtient un certain résultat.

Et une fois qu’on a bien frotté ?

On ouvre, on vide, on remet de l’eau pour rincer, on ferme, on malaxe encore un peu, on vide encore, et le linge est prêt à être essoré et étendu.

Le résultat ? Voilà mes chaussettes avant…

chaussettes sales lavage scrubba wash bag scruba laver le linge en voyageEt après lavage avec le Scrubba wash bag :

chaussettes propres linge scruba ubba srcuba sscrubba wash bagJe termine en précisant que le Scrubba wash bag lui-même se sèche en le retournant et en l’accrochant à un fil à linge ou au pommeau de douche.

Verdict :

Le truc fait le taf. Moins bien qu’une machine à laver, évidemment. Plus ou moins bien que l’huile de coude et les planches à laver de nos grand-mères ? Plus ou moins bien que dans un sac poubelle (méthode adoptée par les routards depuis des lustres) ou qu’un simple lavage dans un lavabo ?

Là est la question. Pour en être totalement sûr, il faudra débourser 50 euros.

Oui, 50 euros.

C’est pas exactement donné, pour ce que c’est.

Il faudra aussi accepter, au moins les premières utilisations, de mettre un peu d’eau partout. Ce qui pourra être un poil irritant dans une chambre d’hôtel ou un Air Bnb, moins gênant en camping ou en pleine nature. A condition d’avoir accès à l’eau en quantité suffisante (10 litres minimum : 5 pour le lavage, 5 pour le rinçage), et d’utiliser une lessive eco-friendly (pour pas polluer les sols).

A ce prix là, le Scrubba wash bag a ceci pour lui qu’il est très compact (140 grammes). Il pourra jouer les sacs étanches en cas de pluie, pour protéger des affaires, et tu pourras aussi faire ta vaisselle dedans.

A ce prix là, je serais toi, je me le ferais offrir !

Pour terminer…

En postant l’article sur un groupe de discussions pour motards, Edouard et Paul sont gentiment venus me confirmer ce que tu as sûrement percuté par toi-même : on trouve des alternatives moins chères. Et qui ont fait leur preuves :sac à laver machine à laver voyage pas cher scrubbaJe leur ai demandé si c’était pas des blagues, le coup de la lessive pendant que tu roules, et ils m’ont assuré qu’ils étaient on ne peut plus sérieux. Alors bon, je suis pas allé les renifler. Mais en attendant de tester vos méthodes, je vous dois une bière, les mecs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *