Je suis Jeremy, et j’ai la trentaine bien tassée.

RoadTrippeur a été créé pour faire partager mes voyages et bons plans voyages, à plusieurs ou en solo, en voiture de location ou en auto-stop (que j’ai beaucoup pratiqué plus jeune) ou en moto (parce que désormais je roule en Street Triple), avec un budget accessible au plus grand nombre.

Il a été aussi créé en réaction à de trop nombreux blogs voyages qui abusent du filtre Instagram au cours de visites tous frais payés par les offices de Tourisme, tandis que d’autres billets ne sont que des prétextes aux placements de produits.

Je considère qu’il y a déjà suffisamment de monde qui en veut à ton porte-monnaie, pour ne pas en rajouter.

RoadTrippeur n’a ainsi pas pour vocation à devenir un blog publicitaire pour choisir son meilleur équipement de voyage, ni le relais de voyages de presse en « pool » de blogueurs logés en hôtels 4*.

En revanche, la perspective d’être lu par le plus grand nombre me séduit pas mal.

Roadtrippeur sur Facebook

Tu verras, j’aime raconter des histoires et partir en roue libre dans mes guides de voyages.

Mais je me soigne.

L’idée est de te faire sourire, et de te refiler mes bons plans sans chichis.

J’espère développer et enrichir RoadTrippeur grâce aux échanges avec tous. Routard, en couple ou avec une marmaille… je suis curieux de lire tes instants de voyages, trucs et astuces.

Et souviens-toi : l’esprit critique (« des voyages avec un cerveau ») ne s’use que si on ne s’en sert pas.

Tu l’aura compris, c’est pas Marie-Claire ni Enjoy Phenix, ici !

Parce qu’il ne fait pas un temps de ouf tous les jours dès qu’on passe les frontières (cf mes photos d’Islande), parce qu’être en vacances ne veut pas dire mettre ses bonnes manières au placard ni fermer son esprit aux inégalités qui nous entourent. Parce qu’il y a toujours un moment où on rentre à la maison. Parce qu’on ne peut voyager au XXIe siècle sans se questionner sur son rapport à la consommation, à l’avion, à AirBnB ou à la géo-politique. On le verra dans le blog, cela ne se fera pas sans paradoxes ! A ce sujet, tu vois, j’ai bien un compte Instagram :

Roadtrippeur sur Instagram

Enfin, parce que l’auteur de ce blog est un type normal avec un travail comme tout le monde (et donc qu’il ne peut voyager en permanence) il est possible qu’on ne parle pas seulement de voyage…

Pour terminer, si tu as du mal à te repérer dans les articles (hum, j’ai tendance à faire long, je sais) sache que

LES TRUCS A RETENIR SONT ÉCRITS DANS DES BOÎTES VERTES, COMME ÇA.

Brienne ?

Brienne c’est ma Street Triple R de 2014, comme Brienne dans la fameuse série avec des épées, des nanas à poil, des gens qui veulent être rois et reines, et des dragons… j’ai le titre sur le bout de la langue, flûte !

A ce jour (été 2017), sachant que je la prends pas pour aller travailler, on en est elle et moi à

  • 40 000 bornes
  • Un accident à la con non responsable (percutés à l’arrière à un feu rouge)
  • Plusieurs virées en Corse
  • Une aux Cinque Terre en duo, qui a bien failli signer l’arrêt de mon couple (t’as vu la taille de la selle arrière ?)
  • 1450 kilomètres parcourus en moins de 24 heures, plusieurs fois
  • Un road trip de 9 jours dans une demi-douzaine de pays d’Europe

Et j’ai bien l’intention de lui mettre 40 000 kilomètres de plus !

airbag moto in&motion gilet street triple inandmotion inemotion