De mai 2017 à mai 2018, j’ai fait partie des 500 bêta testeurs du gilet airbag moto d’In&Motion / Ixon. Un airbag pour motards ? Ouais, je t’explique tout ça, en livrant mes premières impressions sur le modèle développé par les frenchies des Alpes. Passe direct à la partie « Et donc Jeremy tu as un airbag moto… » si tu es pressé, parce que je me suis un peu dispersé partout avec ce billet, comme quand je suis seul trop longtemps avec une connexion internet et Youporn.

Choqant !!!

Je repense à ce père d’un copain d’école primaire qui venait souvent nous chercher à la sortie avec sa bécane. Je crois que c’était une Honda 500 XL 500 S. Le padre était en charentaises – il se trimballait toujours en charantaises – short, t-shirt. Mon copain montait devant lui, moi à l’arrière. A trois sur le bouzin, et aucun de nous avait de casque.

C’était à la fin des années 80 / début années 90. Aujourd’hui, tu aurais dans les deux heures une vidéo de nous intitulée OMG !!!! Choqant !! diffusée sur Youtube, des pétitions sur change.org,  un hashtag #pèreindigne, des Topitos des 10 pires darons, ceux qui auraient mieux fait de mettre une capote – et le pater en question finirait divorcé, essoré par Pole Emploi, à téter du Label 5 devant l’émission de France 2 pour les mémères l’après-midi.

La preuve que cet événement m’a pas traumatisé (ou peut-être que si, en fait) c’est que je roule full équipé, tout le temps, comme déjà dit et comme je le répèterai souvent dans ces colonnes. En 3 ans et demi de permis, je suis jamais monté sur ma moto en shorts, alors que j’habite en Provence. Je porte habituellement un jean en toile de parachute de la Nasa qui coûte la peau du cul (car je tiens à la peau de mon cul), une protection dorsale, et des bottes trail (liens non sponsorisés). Ouaip, ce sont des bottes complètement démesurées pour mon style de moto, mais elles me rassurent.

Je conduis plus fort mieux en étant rassuré.

Et là, afin d’achever une introduction qui a déjà trop duré, je dirais ma chère Olivia*, qu’il était tout naturel que je me penche sur la question de l’airbag pour motard.

* Olivia ? C’est le premier prénom qui m’est passé par la tête. Non, il n’y a pas de private joke. Juste l’envie d’ajouter une astérisque et tester ta patience pour savoir jusqu’où tu vas me lire avant de te fatiguer et mettre Candy Crush.

Airbag, ça veut dire sacàair. Voilà voilà.

Pour la faire short, voilà un bon quart de siècle que les pionniers (les japonais de Hit-Air) se sont mis à l’airbag moto, et non, il s’agit pas d’un airbag logé dans le guidon, mais d’un gilet à porter sur / sous / dans son blouson qui se gonfle en une seconde à l’instant T. Comme un gilet de sauvetage, sauf que lui est destiné à absorber une partie de l’énergie libérée lors d’un impact.

Au début, les modèles devaient se relier par fil à la bécane, l’éjection du motard entraînant le gonflage du bidule (pas du tout lourdingue à utiliser pour les autistes distraits comme moi, qui perds tout ce qui bouge), puis on les a vu parfois intégrés dans une veste, ou à utiliser avec une veste de la même marque (pas folle, la guêpe). Ensuite, on a mis des capteurs sur la moto. Enfin on a intégré les capteurs dans le gilet lui-même avec un petit boitier muni d’un mot magique : algorithme. Tadaaaa !

Les trois systèmes cohabitent encore aujourd’hui, et les tarifs tournent en ce moment entre 379 euros, pour un airbag moto filaire premier prix tout moche à mettre sur ta veste (beurk), et 1500 euros.

Dans ma tête, en me couchant, la veille d’aller prendre mon gilet. Tu savais que cette série avait que 13 épisodes ? Et que si tu regardes cet extrait, tu verras George Clooney dans un de ses premiers rôles ?

PRÉCAUTIONS D’EMPLOI : aucun airbag moto, aucun équipement te protégera de la mort à vie

Parce qu’on m’a déjà posé la question, parce que tu te la poses peut-être aussi, courageux lecteur qui supporte ma logorrhée depuis 5 minutes sans broncher : les gilets airbags sont-ils vraiment utiles contre la mort ? Très clairement oui… et non. Un choc à 100km/h est l’équivalent d’une chute de 12 étages.

DOUZE ÉTAGES.

Je te laisse sauter dans ta tête du haut de 12 étages. Tu y es ?  Maintenant imagine que tu frappes à 130km/h. L’énergie cinétique augmentant avec la masse du véhicule et le carré de la vitesse, on obtient un choc équivalent à une chute de… 22 étages.

Ce qui se passe, en cas d’impact à ces vitesses, c’est que tes os – ta colonne vertébrale – se brisent comme du verre, et tes organes éclatent, projetés contre les parois de ton corps, blouson en cuir pleine fleur renforcé ou pas, airbag moto ou pas. Miam miam.

Maintenant, respirons un bon coup.

Dans la majorité des accidents, le motard a le temps de freiner à une vitesse un peu moins fatale. Avec un airbag moto en plus d’un bon blouson, il s’agit de contribuer à minimiser les blessures potentiellement graves. De t’envoyer en fauteuil roulant quand tu aurais du finir dans un cercueil, en hôpital pour trois mois alors que tu aurais du rester cloué en fauteuil roulant, dans un plâtre alors que t’aurais pu faire un long séjour à l’hosto…

Tu m’as compris : à moto, on fait que limiter les dégâts. Le livret d’information qui va avec le gilet In&motion s’y trompe pas, d’ailleurs, en écrivant noir sur blanc dans le manuel d’utilisation : « l’utilisation de ce produit ne doit pas encourager à dépasser les limites ou prendre des risques supplémentaires ».

(Où notre héros remballe ses fantasmes de Tonnerre mécanique et s’isole 10 minutes pour faire le point sur le sens à donner à sa pratique de la moto.)

Et donc, Jeremy, t’as un airbag moto ? Non, parce que c’est pas qu’on s’impatiente, mais un peu, quand même

Entre les grands équipementiers moto comme Alpinestars, Dainese (italiens) ou Bering (Français) déjà engouffrés dans la brèche, les petits savoyards d’In&Motion ont mis leur passion du ski à profit pour développer leur solution d’airbag moto depuis quelques années. Après des airbags pour skieurs donc, puis pour l’équitation, et pour la moto GP – la F1 des motos – leur version motard grand public est plus qu’à quelques mois de la commercialisation dans toutes les bonnes crèmeries.

En mai 2017, In&Motion a lancé une campagne pour recruter des bêta testeurs, leur filer un exemplaire pendant 6 mois et recueillir leurs données / impressions. Sélectionné avec 499 autres élus parmi 10 000 candidatures, j’ai un peu l’impression d’avoir gagné le pompon, comme il y a 3 ans, quand j’ai fait QUINE ! au loto du C.E et que je suis reparti avec un aspirateur.*

*Ma miss kiffe les lotos. Moi non. Mais elle est plus vieille que moi, elle approche de la sénilité, alors je l’accompagne, je souris à tout le monde et je l’excuse.**
**[Note de Miss Roadtrippeur :] j’ai qu’un an de plus que toi, ta race. J’espère que t’aime bien Youporn parce que t’auras que ça pendant un loooooong moment.
[Moi :] Bof. Comme d’hab, non ?
[Elle:] NON MAIS CA VA PAS ! T’ÉCRIRAIS  VRAIMENT N’IMPORTE QUOI POUR ARRACHER UN SOURIRE A TES LECTEURS, PAUV’TYPE !
Gilet airbag in&motion émotion
Voilà la bête, sur mon dos, avec ses deux témoins système + Gps. A l’arrière plan : sans doute la meilleure moto du monde, et je dis pas ça parce que c’est la mienne, ni ma première.

Double détente [insère ici la photo d’un film des années 80]

Le gilet, confortable, se glisse sous n’importe quelle veste, il est muni d’une protection dorsale (très bien ça !) qui loge le boîtier bardé d’électronique. Son autonomie annoncée est d’une vingtaine d’heures, à voir sur la durée. Les bêta testeurs ou « In&siders » (c’est un peu comme les fanzouzes, sauf qu’on est ni racistes, ni sexistes, ni beaufs, et qu’on est 5% plus beaux que la moyenne) sont invités pendant les 6 mois d’essai à régulièrement uploader l’enregistrement de la boîte noire intégrée au boîtier.

J’ai eu l’engagement, signé en lettre de sang, des trois fondateurs de la boîte qui jurent qu’ils ne transmettront jamais mes pointes de vitesse, ni à mon assureur ni à l’Etat ni à ma mère.

La démarche pour In&Motion est à double détente : recueillir des impressions sur le terrain en condition réelle et lui apporter des ajustements au besoin, tout en chouchoutant une base d’ambassadeurs tout disposés à parler en bien du produit. D’après les premiers retours des In&siders, les ingénieurs d’In&motion vont pas s’ennuyer : la communauté pense à des trucs qui me seraient même pas venus à l’idée.

A l’heure où j’écris ces lignes, je suis à 2 dodos de partir pour mon premier road trip solo longue durée, 4000 bornes entre Provence, Pays-Bas, Allemagne, Tchéquie, Autriche, Slovénie et Italie.

Comme je suis un peu beaucoup un angoissé de la vie, je suis littéralement pété de trouille à l’idée de pas y arriver, d’avoir un carton, de me faire piquer la moto, et d’avoir à appeler mon père pour qu’il vienne me chercher parce que j’ai pas géré.

Mais l’idée d’avoir un gilet airbag me rend les choses un peu plus faciles.

Je pense à ce gamin qui a fait son premier tour de moto en short et sans casque sur une Honda 500 XL 500 S, puis qui a rêvé du futur devant Tonnerre mécanique.

Il est toujours là. Ses yeux brillent à chaque fois que je mets le contact.

airbag moto gilet In&motion Street triple inemotion
J’ai une bien belle moto, je trouve. Pas toi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *