Tu pars pour un tour du monde ? Chouette. Mais… qu’est-ce que tu fous là ?

Sérieux, n’attends pas de moi que je te dise quoi emporter dans ton sac. Quand bien même ce serait bon pour mon référencement (d’où le titre), j’ai pas l’intention de me lancer dans ce post facile où d’autres ont excellé avant moi, à grands coups de « je prends un ordi portable pour bloguer sur la route avec ma Playlist Spotify et un Kindle pour les moments chiants », « n’oublie pas la lampe frontale et la carte SD de ton appareil photo lol, ça m’est déjà arrivé j’ai dû en racheter une à l’aéroport » ou encore « les fringues ? Ça dépend de là où je vais et de la durée du voyage ».

Hey, si t’en es à lire ce genre d’article c’est qu’il y a un problème : tu voyages par procuration, va falloir méninger et te poser les bonnes questions avant d’espérer sortir de ton nid.

Peut-être que tu devrais partir en colo dans ce cas là, tu pourras taxer ceux des autres si t’as oublié de mettre des slips dans ton sac à dos de voyage autour du monde.

Bon. Tu veux un conseil ?

POUR UN TOUR DU MONDE

COMME POUR UN WEEK-END DANS LE CANTAL :

LIGHT IS RIGHT

Comme tous les motards le savent, « en voyageant léger, tu peux pas te tromper ». Préfère emporter un morceau de savon de Marseille et/ou de la monnaie que tenter de faire entrer ta garde-robe dans une valise. Dans le reste de la galaxie je dis pas, mais sur la planète bleue, la majeure partie des terres émergées dispose de points d’eau ou de machines à laver où faire ta lessive.

Voilà, toute le reste c’est de la branlette.

C’est quoi le pire qui peut t’arriver si tu fais mal ton sac, que ce soit pour un tour du monde ou une semaine à Hossegor ?

Oublier ton sèche-cheveux ? Les gens qui mettent des sèches-cheveux dans leur sac n’ont pas besoin d’anti-sèche de voyage, ils SONT l’anti-sèche de voyage.

Manquer de t-shirts ? T’en trouveras pas cher, tu t’amuseras peut-être à marchander ce super t-shirt du logo Heineken relooké en Heisenberg de Breaking Bad, tellement décalé qu’on le voit partout, de Bangkok à Camden Market.

Te faire tremper et devoir t’abriter dans un rade et risquer de rencontrer du local ?

Allez, va, éteins internet et vas faire ton sac.

(Et si VRAIMENT tu pars pour un tour du monde, raconte-moi tout en commentaire, petit veinard, fais-moi rêver !)

La photo de Une est d’AURELIEN CALAY, avec son autorisation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *