Prendre la route, partir un jour, sans prévoir de retour. Fantasme pour la plupart d’entre nous, réalité pour certains. En voiture, en moto, camping car, en véhicule de l’armée reconditionné. Pour 3 semaines, 3 mois ou un an. Leurs plus belles histoires sont dans le beau livre Guide Bleu Sur la route, road-trips autour du monde en van, 4×4, moto… paru en octobre 2018, chez Hachette.

Ouvrir un beau livre sur le voyage comme le Guide Bleu Sur la Route, c’est évidemment s’attendre à de belles images et de beaux récits de voyage.

Avec une crainte principale : que les récits soient vieillots, et que les photos soient pas à la hauteur. Rien de pire qu’un beau livre qui va piocher les fonds de tiroirs de l’iconographie et les imprime sur un mauvais papier à gros grains. Je dis ça parce que j’ai récemment eu une telle déception entre les mains. Un beau livre avec des photos moches.

Pas de photos 8K, mais un grain et des contrastes qui trouvent le ton juste

Là dessus, j’ai vite été conquis par ce Guide Bleu Sur la route. Le livre a été édité par sa maison d’édition originale en 2015. Les histoires collectées datent en très majeure partie de la fin des années 2000 / début des années 2010.

Les photos, très abondantes tu t’en doutes, sont pas en 8K péta pixels barbecue.  Le grain est parfois grossier. Mais comme la plupart des bourlingueurs immortalisés sont des artistes ou des créatifs, il y a un sacré niveau.

(Combien d’ouvriers quittent leur boulot pour aménager un van et partir au long cours, tiens ? Tu me feras 2 copies doubles).

Je regrette juste parfois que les couleurs soient pas un peu plus pêchues – mais c’est peut-être parce que je passe trop de temps sur Instagram.

Sur la route récit road trip voyage tour du monde van bus 4x4 moto
A l’heure où j’écris ces lignes, il y a peu d’extraits du bouquin en ligne, on peut même pas voir à quoi il ressemble à l’intérieur. Alors j’ai pris sur moi de photographier quelques pages, pour te donner une idée.

Le papier est agréable. La maquette est impeccable. Certains sujets sont illustrés au crayonné, tout comme les cartes de chaque road-trips. Jolies, les cartes.

Ce Guide Bleu Sur la route : road-trips autour du monde en van, 4×4, moto, trouve le juste milieu entre le moderne et le patiné par le temps.

Parce que la nostalgie passera jamais de mode.

Autre crainte : que les récits se cantonnent à de la carte postale inspirante et superficielle.

Ici le constat est un peu plus nuancé.

La vie des gens heureux est toujours un peu chiante. Un de mes profs de fac nous disait que Shakespeare aurait probablement eu moins de succès s’il avait pas mis autant de sang et de tragédie dans ses histoires.

J’ai étudié les sonnets du dramaturge de STraford upon avon, et son Richard III, en anglais. J’ai adoré. Je sais pas si j’en serai encore capable aujourd’hui.

J’y pense souvent.

Je sais que le monde a de la gueule et voyager est plus agréable que pointer à l’usine tous les jours. De là à acheter un bouquin pour me le voir seriner à longueur de pages, bon.

J’aime les regards un peu abrasifs, les histoires de guingois. Et les détails. Si tu as les connaissances pour retaper la mécanique d’un véhicule improbable, je veux tout savoir, et voir tes plans. Moi qui ai trois mains gauches…

Surtout si tu pars au long cours dans des contrées comme les États-Unis ou l’Islande.

Je veux tout connaître, les chiffres et surtout tes galères.

Ce Guide Bleu multiplie les récits courts (3 à 4 pages) assez croquignolets, avec juste assez d’aspérités pour impressionner. J’ignore l’étendue de l’accès des auteurs à leurs témoins, mais il y a très peu de citations directes. C’est du « Sean a fait ci, Carolina a fait ça, ils ont vu ci, ils ont vu ça ». Compétent, mais clairement pas écrit par Jack London. Il y a plusieurs auteurs, et deux traducteurs traductrices. Certains récits utilisent le passé composé, d’autres le présent. Je trouve le passé composé toujours un peu maladroit.

Cependant le bouquin compense avec une belle diversité.

récit histoire Road trips guide bleu hachette tour du monde moto USA van 4x4 camping car
Les récits sont bien sûr richement illustrés.

J’ai compté 17 récits de voyages à strictement parler, dont 4 à moto.

Du road trip aux USA en veux-tu en voilà. Le périple d’Anna et Florian en van, de l’Autriche au Portugal en passant par la Grèce. Le tour de l’Islande à moto de Kai Branss et son pote. L’Ecosse / Afrique du sud (!) d’Archie Leeming et deux autres doux dingues – à moto, encore. Puis l’Angleterre / Mongolie du même Archie, cette fois à bord d’une Land Rover de 39 ans, destinée a servir d’ambulance à la population locale. Le voyage dément de Gunther Holtorf, qui a fait le plein de noisettes jusqu’à la fin des années 80 (terminant sa carrière en tant que DG d’une compagnie de fret allemande) avant de partir à 51 ans, sans retour.

Sur la Route road trips autour du monde 4x4 van moto Hachette Guide Bleu Gestalten
Trois illustrations, et pas plus. Sinon l’éditeur risque de me taper sur les doigts. La résolution de mon smartphone arrive au bout de sa vie, mais les couleurs sont assez fidèles, je les ai pas retouchées.

Surprise : le Guide Bleu Sur la route est autant fasciné par les véhicules à moteur que par ceux qui les conduisent.

A côté des récits de voyages, presque tous agrémentés d’une fiche technique sur le véhicule utilisé, le bouquin accorde une large place aux profils de véhicules. Une quinzaine, qui prennent une page entière. Quatre autres sujets sont consacrés à l’aménagement d’un bus par exemple.

Ou du B.O.S.S, curieuse caravane de survivaliste en forme de goutte d’eau couchée.

Le Guide Bleu Sur la route est une véritable ode aux véhicules de baroudeurs qui font pas semblant.

De l’ex Man-Kat de l’armée allemande rafistolé (18 tonnes, le machin. J’en ai croisé un au Landmannalaugar en Islande, j’avais les yeux grands comme ça) au Toyota Land Cruiser avec tente sur le toit. En passant par la Mercedes W123 300 TD de 1983 customisée et increvable après 225 000 kilomètres, ou encore la fameuse Yamaha XT 600 Ténéré, tout aussi immortelle.

Oh, et il y a aussi un coupé sport – un BMW coupé M, qui a servi au trip américano-canadien de Mark et Ryan.

Au final, malgré un peu trop de légèreté à mes yeux, le Guide Bleu Sur la route remplit parfaitement son contrat de beau livre à (s’)offrir.

Alors que les enjeux environnementaux se resserrent, que les croisières tours du monde en avion ou l’Hyperloop de Tesla menacent le road-trip tel qu’on le connait, et que le moteur à explosion vit ses dernières décennies, ce bouquin risque même de devenir collector.

Le Guide Bleu Sur la route – Road trips autour du monde en 4×4, van, moto, première impression française en octobre 2018, 256 pages, Hachette, 30 euros.

L’éditeur est pas impliqué dans cet article, je me suis acheté le bouquin tout seul, comme un grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *