La vie est dure, mais il y a peu de moments aussi doux que d’assister à la naissance d’animaux. Surtout quand il s’agit de bébés tortues de mer, sur une île de ouf malade au sud du Japon.

Ca fait plus ou moins une trentaine d’années que j’ai arrêté de croire au Père Noël. Depuis la vie s’est considérablement compliquée. Faut que je choisisse mes chaussures tout seul, par exemple. Et tu sais quoi ? Je me suis rendu compte a seulement 35 ans que je trouais toutes mes baskets parce que je faisais du 44, et pas du 43.

Et je te parle pas des déclarations d’impôts, des gens qui votent pas comme toi. Encore moins de tes potes qui s’en vont à l’hosto et qui risquent d’y passer. Enfin, bref, si toi aussi tu es dans la vie active, tu sais. La vie c’est comme une boîte de chocolats, y’en a qui ont des Jeff de Bruges, et d’autres des Lidl.

Mais il y a aussi des soirs comme celui-ci, fin août, sur une plage de Yakushima.

Oh, des bébés tortues jumeaux ! Ah ben non, des triplés ! … des quadruplés ! (cinq minutes plus tard) oh, des quintuplés !

On est venus sans attendre grand chose, en tous cas j’y croyais pas vraiment, pour ma part. On fait quelques pas sur la plage, on allume les lampes frontales, et boum. Ils sont là par dizaines à grouiller vers le Pacifique. Des bébés tortues tout mignons !

La rencontre durera même pas une heure, mais fera mon voyage.

Soudain, le doute m’habite

N’importe quelle brochure touristique de Yakushima t’indiquera les différents spots de ponte des tortues. Je vais pour ma pomme rester volontairement évasif sur la plage où je me suis rendu. J’y suis allé au petit bonheur la chance, pas plus renseigné que ça, et sur place j’ai profité du spectacle en compagnie d’une petite douzaine d’autres personnes.

Mais j’ai pas mis longtemps à comprendre que l’expérience avait ses limites. Aussi, si je t’envoie à Yakushima (avec ce mirobolant article, clique pour lire) j’aimerais bien que tu réfléchisses aux conseils qui vont suivre.

Parce que les tortues de mer sont fragiles. Parce qu’on a tendance, les hommes, à un peu saloper tout ce qu’on touche. Parce que les bébés tortues de mer ont quantité de prédateurs et d’aléas qui empêcheront la majorité d’atteindre l’âge adulte. Y compris, comme ici, le matou du village qu’on a fait fuir à grands coups de pieds dans le qu’on a fait fuir.

Parce que devant un tel spectacle, on se doit de se faire petit, tout petit, « réduire l’empreinte de nos pas à celle d’une plume ».

éclosion bébés tortues de mer tortue tirdu tordues
Ooooh c’est trop mignon. Allez viens, on se fait une soupe.

Quelques conseils pour pas faire n’importe quoi avec les bébés tortues de mer

Quoi qu’il arrive :

  • Evite les sorties organisées par des tour-opérators ou autre intermédiaire. A la limite, rapproche-toi de l’autorité de conservation de la nature locale. Fais en sorte de pas débarquer en troupeau.
  • Fais pas de selfie. Le selfie, en soi, 94% du temps c’est naze. Mais le selfie avec un animal sauvage, c’est 100% un truc de blaireau.

Si tu es sur une plage lors de la ponte :

Lors de l’éclosion :

  • Fais attention où tu marches !
  • De nuit, éteins ta lampe. En sortant du sable, les bébés tortues se repèrent à la lumière de la lune pour rejoindre l’océan. On a vite fait de comprendre que la lampe torche les perturbe. Si le ciel est couvert, dirige les bébés tortues vers l’eau. Si la lune est belle, éteins vite la lampe torche. Et souhaite-leur bonne chance. Ils vont en avoir besoin.
  • Fais pas durer le plaisir. Une photo souvenir ou deux, quelques secondes de vidéo et pouf. Mets-toi en retrait. Les bébés tortues, et les animaux en général, sont pas des peluches !

Si tu veux plus d’animaux, check mon guide du parc Kruger en Afrique du Sud.

Un grand merci à Vincent B, qui m’a fait connaître Yakushima alors que je préparais mon voyage de deux semaines au Japon et m’a permis de vivre ce joli moment.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *