Première étape de mon roadtrip moto printanier édition 2018, la Croatie m’a offert deux étapes mémorables, Plitvice Jezera et Dubrovnik, à une semaine d’intervalle. Entre les deux, je me suis gamellé à moto et je suis resté bloqué 12 heures à une frontière, mais rentrons pas dans ces détails maintenant. Ici, de suite, tu trouveras

  • quelques impressions,
  • conseils
  • renseignements pratiques et tarifs
  • idées hébergement et restaus

pour préparer ton séjour aux lac de Plitvice.

Terre brûlée au vent / Des landes de pierres / Autour des lacs de Plitvice Jezeraaaaaaaa

Les lacs de Plitvice, en Croate Plitvička jezera : 16 lacs, 92 cascades et rivières, patrimoine mondial de l’humanité depuis 1979… ce parc national est une attraction majeure de Croatie et un piège à Instagrams. Enfin, si la lumière est avec toi. Lors de mon passage, début mai, la couverture nuageuse qui planait sur l’Europe a pas épargné ma visite des fameux lacs.

Résultat, comme lors de ma virée au Japon, des clichés absolument pas à la hauteur du lieu, de l’eau qui miroite et chatoie dans les lacs, et qui projette ses paillettes dans les cascades, comme dans un aqua-parc premium réservé à je ne sais quelles fées et farfadets aujourd’hui bien cachés sous les pierres. 

J’imagine que ça sert pas à grand chose de te dire ça, mais si j’étais toi et que je devais faire Plitvice un jour de nuages, ou de pluie, je me forcerais pas. L’entrée est pas exactement donnée (lire plus bas) et pour une famille ça peut vite chiffrer. Et il y a tant d’autres choses à voir, partout…

Premier conseil, donc, autant que possible, fais en sorte de pouvoir adapter ton programme pour venir à Plitvice un jour d’ensoleillement. En été, ça devrait pas trop poser de soucis, mais dans ce cas tu risques d’avoir à faire à un deuxième écueil : le monde. Début mai, j’irai pas jusqu’à dire que c’était infernal, mais pas loin. Disons que j’ai mesuré ma chance de pas avoir à faire ça en plein juillet…

selfies touristes plitvice Plitvička jezera croatie parc national
Souris, chouchou, c’est pour Facebook !

Les sentiers étroits, ou sur des rondins qui traversent les lacs, t’obligeront bien souvent à piétiner à la queue leu leu avec patience entre deux selfies à perche ou immortalisations de couples exsudant le bonheur par tous les pores.

Gaffe aux rondins de bois (et au coup de bambou sur le râble à l’entrée)

Patience, et surtout vigilance : sur les rondins, il est très facile dans un moment d’inattention, en croisant une perche à selfies ou un sac à dos un peu trop garni, de se faire pousser et tomber dans l’eau. Je l’ai vu de mes yeux vus avec un infortuné qui a fait le reste de la visite trempé. Tiens la main de ton môme.

Après, je t’apprendrai rien en notant qu’au plus tu t’enfonceras dans le parc, au plus tu auras d’espace.

Les tarifs de Plitvice sont tout à fait abordables en hiver, majorés en haute saison, et ultra majorés en ultra saison (juillet août). Compte au printemps et en automne 150 Kuna par adulte (20 euros !), en été 250 Kuna (33 euros !) jusqu’à 16h. C’est du racket ? Oui, c’est du racket. Rajoute à ça le prix du parking, 7 kuna (un euro) de l’heure. Tu as aussi la possibilité de prendre un billet 2 jours, 400 Kuna en ultra haute saison (54 euros). Je t’explique ci-après pourquoi c’est pas nécessaire.

Plitvička jezera plitvice parc national croatie cascade lac
Je râle vraiment de pas avoir eu beau temps. SI j’avais su j’aurais pas v’nu.

8 parcours dispos à Plitvice, pas de difficultés particulières pour en profiter

Le parc ouvre de 7h à 19h. Il propose de nombreux parcours dont le plus tranquillou fait 2 / 3 heures de marche (3,5 km) et le plus hard 6 à 8 heures de marche (18,3 kilomètres). C’est à dire que sur le papier, la visite la plus longue peut-être bouclée dans une grosse journée. Sachant que le programme H, de 8,9 kilomètres seulement (entre 4 et 6 heures de marche), permet déjà de profiter de l’intégralité du parc…

J’ai pour ma part effectué le C (8 km) en 4 heures chrono avec un sac de 15 kilos sur le dos, au pas de charge, en doublant tout le monde, mais avec un million d’arrêts photos / vidéo. J’ai rajouté 50 minutes pour prendre le petit train qui m’a ramené à l’entrée du parc (compris dans le billet), remballer mes affaires et sortir du parking.

Pour le programme C, compte bien 6h pour faire ça en famille et en mode facile, avec cette nuance qui sera déterminée par, encore et toujours, l’affluence.

Laisse-toi une marge pour piétiner en file indienne sur les endroits les plus mondus, poireauter avant le petit train du retour… et surtout, avant le bateau qui traversera le lac le plus étendu pour te permettre de continuer ta visite (compris dans ton billet). Une bonne demi-heure d’attente durant un après-midi de la première semaine de mai !

Heureusement, il y a buvette et aire de repos juste à côté…

Et sinon, c’est comment Plitvice ?

Immanquablement beau, passage obligé de tout séjour en Croatie qui se respecte – si jamais il fait beau, j’insiste.

Mais tu le sais déjà, non ?

cascade plitvice jezera Plitvička jezera
J’admets, ça claque. Mais c’eût été encore mieux avec le soleil, nomdidiou !

Tout juste démoulé du bateau à Split à 7h30, je suis arrivé à l’entrée de Plitvice 6h plus tard sans ménager mes pauses par les routes 56, 33, et 1 (la route qui passe par Knin). Compte plus raisonnablement 3h30 en voiture, moins si tu choisis de prendre l’autoroute. Après ma visite, j’ai dormi non loin de Plitvice, au camping Borje, 88 kunas pour une tente, une moto, un branchement électrique. Sanitaires au top. Il est à proximité d’une route, rien de dramatique mais de toute manière, sommeil léger et camping, ça se règle avec les boules Quiès. Enfin, j’ai mangé au restau Borje, entrée plat bière et café pour 151 kuna (20 balles), un menu tout à fait décent à défaut d’être mémorable…

Et le lendemain, je suis parti direction la Bosnie

Photos au Galaxy S7 edge. Couleurs boostées sur tous les clichés…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *