Le Blue Lagoon, ses eaux turquoises dans des piscines creusées dans un paysage volcanique et désertiques, son bar les pieds dans l’eau, sa température au bain marie qui te délasse jusqu’à la plus substantifique moelle de ta carcasse fatiguée…

Dans la file d’attente un jour de forte affluence, une gentille hôtesse vient proposer thé café et glaces. A l’entrée on te remet un bracelet électronique qui servira autant à sécuriser ton casier qu’à payer tes consommations à un prix qui te fera presque regretter tes whiskys-cocas quand tu sortais à La Playa discothèque le samedi soir. Et pour varier les plaisirs après un bon masque de boue pleine de silice bonne pour la peau, tu peux aller faire un tour sous la cascade très synthétique ou au sauna très pas vintage. Avant de ressortir par la boutique de produits de beauté maison, où tu dépenseras beaucoup trop contre la promesse de te rendre tes 20 ans qui n’en finissent plus de s’éloigner – il serait temps que tu fasses la paix avec ça.

Blue Lagoon, Islande.
Le Blue Lagoon, un jour de fin août, sous le légendaire soleil d’Islande.

Blue Lagoon, un passage obligé ?

Les ¾ des visiteurs en Islande passeraient par le Blue Lagoon, soit 915 000 personnes en 2015.

La question à TE poser c’est si tu as envie de débourser 45 euros en haute saison, sans compter éventuels suppléments (serviette ? payante, mon capitaine !) pour te retrouver dans un lieu surblindé avec un charme plus que relatif. Le ‘lagon’ n’est rien d’autre que la récup des eaux excédentaires de la station géothermique d’à côté qui chauffe Reykjavik. Les minéraux contenus dans l’eau imperméabilisent peu à peu le sol, ce qui oblige la station à s’étendre sans cesse, tel un ogre dévoreur de roche, la bouche pleine de touristes braillards.

Moi, j’y étais pour un mariage, avec l’entrée payée par les deux tourtereaux (ils ont divorcé 3 mois après. Tu serais bien avisé d’y voir un signe). Mais toi, c’est quoi ton excuse ?

Le Blue Lagoon ne sera « un passage obligé » uniquement si ton kiff c’est les photos de toi en maillot sur Instagram, avec les likes de Toto de Marseille, fan de tuning, et de ta copine Melissa avec qui tu partages tes bagels vinaigrette light à la pause de midi.

A mon sens, l’Islande ne manque pas de piscines et de bassins d’eau chaude naturels avec beaucoup plus de charme – hey, le pays est connu pour ça – et tu emploieras ta demi-journée avec beaucoup plus de bonheur ailleurs, par exemple au Landmannalaugar.

Allez, rebelle-toi, passe ton tour.

PhotoS prises avec un GALAXY NOTE 2. Roadtrippeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *